Travailler dans l'environnement ??


 

« Ah! l’environnement, la forêt, les fleurs et les oiseaux, … tu en as de la chance de travailler dehors. Moi, quand j’étais petit j’en rêvais.

Ah mais au fait, j’ai la nièce de ma voisine qui passe son bac et qui voudrait travailler en environnement, où doit elle s’adresser ?? »

Pour avoir entendu ça mille fois, je prends mon courage à deux main et essais de vous fournir tous les liens utiles.

Tous d’abord quelques notions des métiers dits « de l’environnement ». Cette notion très vaste recoupe maintenant tous les secteurs d’activités, les préoccupations environnementales amenant chaque entreprise, chaque industrie a adopter des normes de type ISO 9002, etc.. Je ne traiterai ici que des métiers plus proche de la nature, sans se limiter à la protection stricte de celle-ci. Tout acteur intervenant dans les milieux non-urbains a un rôle important dans l’environnement. Pour cela je vous propose une classification par filière.

Filière agricole :

Le monde de l’agriculture, après plusieurs décennies de productivisme, se préoccupe de plus en plus de l’impacte des techniques sur les milieux et les ressources en eau. Les techniciens et ingénieurs conseils des organismes professionnels ou des administrations jouent un rôle primordial dans ce nouveau message, en travaillant à l’échelle des exploitations ou de territoires plus vastes.

Les principales formations se trouvent sur :

Le site du ministère de l’agriculture

http://www.agriculture.gouv.fr/rech/ensemenu_direct.htm

L’atlas des formations de l’ONISEP

http://www.onisep.fr/national/atlas/atlas_sup/dom/cadredom.htm

Et pour ceux que la fonction publique intéresse, cliquez sur ce liens des métiers du ministère

http://www.agriculture.gouv.fr/mini/meti/welcome.html

Filière Forestière

Les dernières tempêtes nous ont montré que la forêt ne pouvait-être une simple histoire de production. Cette réalité est heureusement prise en compte depuis toujours par la majorité des forestiers et sylviculteurs qui œuvrent pour gérer (puis exploiter) nos belles forêts françaises. Les formations forestières sont divisibles en trois catégories : Brevets et bac pro pour les métiers manuels, BTS pour les gestionnaires et études supérieures pour les hautes sphères. C’est caricatural et il existe des possibilités de passerelles durant les carrières, surtout dans le public.

Deux liens à vous proposer :

Un site général :

http://www.jobfilierebois.com/home/index.html

Les métiers et Carrières à l’Office National des Forêts (ONF)

http://www.onf.fr/metier/index.htm

Et pour info, les pages du ministère de l’agriculture (dont dépend la Forêt)

http://www.agriculture.gouv.fr/fore/forb/welcome.html

Filière environnement :

Contrairement à l’agriculture et à la forêt, le ministère de l’environnement ne pilote pas de formation. Il existe donc deux types de formations : les formations bac pro et bac +2 du ministère de l’agriculture (cf. lien ci dessus) et les formations universitaires. Il existe également de + en + d’options en écoles d’ingénieurs en tout genre mais là je n’y connais pas grand chose.

Concrètement, si vous souhaitez faire du terrain, gérer des espaces, observer la faune et la flore, etc.. choisissez des filières courtes de type BTS Gestion et Protection de la Nature (options faune, milieux aquatiques, milieux naturels, animation, etc..), BTS gestion des ressources eau, ou DUT ou DEST (diplômes techniques de l’université en bac + 2).

Si vous voulez aller + loin, attention aux formations générales de l’université (Deug bio, Maîtrise Biologie des Organismes et des Populations, etc..) qui sont pléthore sur le marché de l’emploi malgré un contenu théorique loin de toute réalité professionnelle. Orientez vous plutôt vers les Maîtrises sciences et techniques offertes par de nombreuses universités et très cotées sur le marché de l’emploi. Je citerais de mémoires Orsay ou Rennes pour la gestion des milieux, Grenoble pour la gestion des terrains montagneux, Marseille pour le littoral, etc..

Je ne vous donnerez qu’un lien, car très bien fait et renvoyant en lien à ce qui se fait de mieux : le site du ministère de l’environnement

http://www.environnement.gouv.fr/INFOPRAT/sometier.htm

Pour les adresses de toutes les formations et universités, reprenez les deux premiers liens de cette page.

Juste pour finir, n’hésitez pas à me contacter pour avoir mon avis plus personnel sur tel ou tel type de formation ou sur les débouchés actuels. L’environnement est actuellement à la mode et on pourrait croire que les emplois suivent… détrompez-vous, les ministères successifs ont cédé aux attentes des jeunes et ouvert nombre de formations cul de sac, sans prendre en compte l’avis des filières professionnelles. L’environnement pour l’environnement ça ne paie pas, c’est bien pour ça que l’emploi se trouve actuellement en CDD ou en emplois jeunes dans les associations. Le vrai essor se trouve dans la valorisation économique de l’environnement : cadre de vie, aménagement du territoire périurbain, éco-tourisme, etc..

Un dernier conseil, l’environnement est encore pour quelque temps un monde de passionnés, d’accrocs, qui vivent 24 h sur 24 par et pour l’environnement. Ce monde associatif est en cours de professionnalisation mais sa mutation n’est pas finie. Pour convaincre leurs dirigeants, les employeurs donc, il est indispensable d’avoir un CV dynamique, basé certes sur les formations mais aussi et surtout sur les stages, les implications dans les associations locales, etc.. Un beau diplôme avec mention ne convaincra personne. Quelques mois en tant qu’animateur nature, une participation à un inventaire national, une étude pour un parc naturel seront plus convaincants.